LA GRANDE FAMILLE
DE PROCIDA & ISCHIA

 

Pourquoi une rue "de Prócida"
à Valencia en Espagne ?

Henri SCOTTO DI VETTIMO

 
Calle De Prócida

Découverte par hasard, il existe à Valencia en Espagne une rue « Calle De Prócida ». Cette rue fait certainement référence à l’île de Procida mais plus sûrement à la famille « DA PROCIDA ».

Giovanni DA PROCIDA est né à Salerne vers 1210 et descendant d’une famille noble. Son épouse nommée Pandolfina ou Landolfina est issue de la famille FASANELLA de la noblesse lombarde. Son nom « DA PROCIDA » vient de la belle île de Procida dont il était le seigneur, mais il possédait aussi Tramontani, de Caiano (Caggiano) et la baronnie de Postiglione.


Castello di Giovanni da Procida, Terra Murata, Procida
Cet homme doué de talent, médecin de Frédéric II (roi de Naples et Sicile), est apprécié de celui-ci, mais aussi de Manfred, son successeur. A la mort de Manfred, Charles d’Anjou se proclame Roi de Naples et de Sicile en 1263. Une des victimes de ce changement fut Giovanni Da Procida qui fut dépossédé de ces titres et biens. Il se réfugia auprès de Constance fille de Manfred et reine d’Aragon, dernière descendante de la famille de Souabe et épouse de Pierre d’Aragon. Avec lui d’autres réfugiés comme le comte Ruggero Di Loria rejoignirent le royaume d’Aragon. Pour dédommager et récompenser Giovanni Da Procida de sa fidélité le roi d’Aragon lui conféra le titre de Baron de Valencia et lui attribua les seigneuries de Luxen, Benisanó et Palma.  
Giovanni da Procida

Le nouveau roi, Charles d’Anjou, tyrannique est peu apprécié à Palerme et la population se soulèvera. Francesco Petrarca attribue à Giovanni Da Procida l’instigation des Vêpres siciliennes survenue le jour de Pâques du 31 mars 1282, mais d’autres sources considèrent que ce serait une légende. Néanmoins, la révolte fut très violente, de nombreux français furent massacrés. En 1282, Ruggero Di Loria, comte de Cocentaina est nommé amiral de la flotte catalane. Il commande la flotte et devient artisan de la suprématie maritime de la Couronne d’Aragon-Catalogne en Méditerranée. Di Loria lutta avec Giovanni Da Procida pour la même cause, le maintien de la succession aragonaise au trône de Sicile. Dans cette lutte l’un était le bras et l’autre l’esprit.

Giovanni DA PROCIDA décède vers 1298 à Rome.

On retrouve trace d’un de ces descendants dans la noblesse valencienne : Ulfo DE PROCIDA (Olf de Pròixida). C’était un noble valencien du XIVème, le plus illustre de la branche espagnole et exerçait dans le domaine militaire et maritime. Il fut au service de Pierre IV d’Aragon, pris part dans l’expédition de Sardaigne en 1354 et dirigea en 1364 la flotte qui devait lever le blocus de Valencia assiégée par l’armada castillane de Pierre I.


Bibliographie : Astrid FILANGIERI, Giovanni da Procida
GENMARENOSTRUM,
Genealogia della famiglia da Procida
Michele PARASCANDOLA, Cenni Storici interno alla Città ed Isola di Procida
Ferdinando FERRAJOLI, Guida di Procida
WIKIPEDIA, Benisanó

Publié le 11 mai 2008  [version espagnole ]


© La Grande Famille de Procida & Ischia [ www.procida-family.com | www.ischia-family.com ]