LA GRANDE FAMILLE
DE PROCIDA & ISCHIA

AccueilAdhérerMembresActualitésRegistresDocumentationTourismeBoutique

 Nos publications | Rechercher en: FRANCE | ITALIE | AMERIQUE DU NORD | AMERIQUE DU SUD New! | OCEANIE New!
 Sites amis


ITALIE
Sources et documentations

Afin de comprendre l'histoire et la vie de nos ancêtres dans le golfe de Naples, et de vous aider dans vos recherches généalogiques, vous trouverez ci-dessous une synthèse des informations utiles et des documents intéressants concernant :


Les Archives Ecclésiastiques

Les premiers registres apparaissent au début du 16ème siècle avec quelques exceptions dans le nord de l'Italie. C'est donc le Concile de Trente (1543-1563) qui ordonna à chaque paroisse de tenir un registre des baptêmes, des mariages et décès, ainsi que d'effectuer régulièrement le recensement des familles de la paroisse ("Stato delle Anime"). Les registres paroissiaux font donc office d'état civil fiable jusqu'en 1865.

Les registres des âmes :
  • A PROCIDA, les curés ont effectués des recensements systématiques tous les 3 ans environs de 1702 à 1899. Ces registres sont très intéressants et utiles car ils nous apprennent où habitaient nos ancêtres et avec qui (le quartier et la rue sont indiqués à Procida), ainsi que leur âge au moment du recensement. Les registres plus récents incluent les dates de naissance, mariage et décès. Ces registres sont également un bon moyen de débloquer des recherches.
     
  • A ISCHIA, il n'existe que quelques registres des âmes ici et là. Malheureusement ils sont moins complets et moins bien conservés qu'à Procida. Ils sont donc difficilement exploitables. Ils concernent principalement le 17ème siècle.


Exemple : PROCIDA 1835
Cliquez pour visualiser


Les Archives Municipales

En Italie, l’état civil italien est créé par décret royal le 15 novembre 1865 avec la constitution de l'État Italien. Il se généralise ensuite sur l'ensemble du Royaume d'Italie de 1866 à 1870. Les mairies détiennent donc un registre original d'état civil (depuis 1866), et un double se trouve au tribunal.

Auparavant, de 1803 à 1816, les communes italiennes qui faisaient partie de l'Empire Français ("Stato Civile Napoleonico") détiennent des registres d'état civil comparables aux registres français de l'époque. A la chute de l'Empire, chaque état (dont le Royaume des Deux-Siciles) conservèrent ce principe d'un état civil laïc conjointement avec la tenue des registres paroissiaux.

D'autres sources intéressantes peuvent exister en mairie :

  • "Registri di Popolazione" : Les mairies ont tenu (de 1866 à 1940 environ) un recensement par maisonnée avec indication du chef de famille et de toutes les personnes qui y vivent avec leurs dates de naissance, mariage, décès et des observations. [seulement un seul registre de ce type retrouvé à Barano d'Ischia]
     
  • "Registri d'emigrazione" : On trouverait aussi des registres d'émigration comportant les noms, prénoms, filiations et lieu de destination de ceux qui ont quitté la commune. [aucun registre de ce type retrouvé à Procida et Ischia]

Les Archives de NAPLES

Pour la première moitié du 19ème siècle, les registres de l’Etat-Civil de la ville de Naples ont été numérisés par les Mormons et sont en partie accessibles sur Internet via le portail « Antenati » :

http://www.antenati.san.beniculturali.it

On trouve 3 répertoires d’archives :

  • Stato civile napoleonico de 1809 à 1815
  • Stato civile della restaurazione, de 1816 à 1860
  • Stato civile italiano de 1861 à 1865

Le territoire de la commune de Naples est divisé en 10 municipalités, chacune étant subdivisée en quartiers (30 au total).

Début 2016 à l’écriture de ce guide, seules les archives de 18 quartiers étaient accessibles. Le fond devrait s’étoffer au fur et à mesure.


Les Archives Nationales

L'Administration des Archives Nationales, qui dépend du Ministère de la Culture, tente aujourd'hui d'inventorier et de regrouper les archives des régions italiennes au travers d'un portail Internet unique :

  • Ministero per i Beni e le Attività Culturali
    Dipartimento per i Beni Archivistici e Librari
    Amministrazione Archivistica Nazionale

    www.archivi.beniculturali.it

Les noms & les prénoms italiens

Vous trouverez ci-dessous des répertoires de noms patronymiques de Procida et d'Ischia, qui ont été préparés par Claude LLINARES, membre de l'Association, ainsi que la liste des prénoms italiens :

Le document suivant vous aidera à comprendre la formation et l'origine des noms de Procida. Il est tiré de l'ouvrage de l'ancien Maire de Procida, Vittorio PARASCANDOLA "Vèfio folk-glossario del dialetto procidano".

Pour des informations générales sur les noms italiens en général, un dictionnaire des noms italiens est paru en 2005


[Graziella] 17,50 €
Dizionario ragionato dei cognomi italiani

Michele Francipane

5000 noms, 21000 variantes, 2100 noms étrangers comparés - étymologie, histoire et curiosité anthropique.

Vous pouvez aussi consulter le site suivant :


© La Grande Famille de Procida & Ischia [ www.procida-family.com | www.ischia-family.com ]